Cameroun – Révélations: le communicateur du parti de Paul Eric Kingue affirme avoir négocié avec le gouvernement avant sa mort pour payer plus de 6 milliards de francs CFA

0
34

Un invité de la radio ABK a déclaré mercredi à Marcel Olivier Ndi que le MPCN prévoit des obsèques officielles pour l’ancien maire de la commune de Njombe-Penja.

Paul Eric Kingue espérait toujours obtenir les 6,3 milliards de FCFA en compensation que l’Etat camerounais avait dû lui verser. C’est du moins ce que donne le responsable de la communication du Mouvement patriotique pour un nouveau Cameroun (MPCN), le parti politique qui a conduit Paul Eric Kingue jusqu’à sa mort. «Les dernières conversations que j’ai eues avec Paul Eric Kingue à ce sujet ont eu lieu peu avant l’élection présidentielle. Il avait appelé l’Etat du Cameroun à payer cet argent « , mentionné Marcel Olivier I. sur ABK Radio le 14 avril 2021.

Marcel Olivier Ndi a également mentionné d’autres choses que l’ancien maire de Njombe-Penja a exigées en réparation de son emprisonnement injuste. «Parmi les réparations, il y avait le fait qu’il devait trouver un emploi, qu’il était logé. Et puis, qu’on lui donne les outils pour se soigner. L’Etat du Cameroun a donc respecté le logement et l’a pris sur lui dans le domaine de la santé. Maintenant, il négociait les 6 milliards et demi « , informe cette personne intime du défunt maire de la commune de Njombe-Penja.

Il déploie le calendrier des discussions. Selon lui, ils auraient commencé avant l’élection présidentielle de 2018, à laquelle a participé Paul Eric Kingue en tant que directeur de campagne du candidat. Maurice Kamto. «La première vague de négociations est allée aussi loin qu’avant l’élection présidentielle. Parce qu’il était impliqué dans la campagne, cela a pris un coup. Après les élections présidentielles, Paul Eric Kingue avait appelé l’Etat du Cameroun à payer cet argent. Bien sûr, ce sont toujours des sujets qui passent par des négociations, des discussions. Il y avait donc déjà une ouverture pour des négociations qui auraient certainement dû aboutir. Malheureusement, vous pouvez voir qu’il meurt avant la fin « , note celui surnommé « Méphisto ».

Il a également parlé de l’avenir du MPCN. Il indique que selon les statuts de ce parti c’est le premier vice-président, l’avocat René Manfo, assurer la continuité en attendant une convention élective. Après les élections, le parti veut continuer à diriger la mairie de Njombe-Penja, qui sera appelée à trouver un remplaçant à Kingue pour qui le MPCN prépare des obsèques officielles.



Source link

Partagez avec vos proches

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]




PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES: