Attaque du capitole : la presse camerounaise se moque de la démocratie américaine

0
90

Dans son éditorial du 8 janvier 2020, le journaliste Sismondi Bidjocka a commenté l’attaque contre le Sénat américain par des partisans de Donald Trump qui ont refusé de reconnaître la défaite de leur «champion», non sans ironie. Pour le directeur de la radio RIS, les États-Unis, grands professeurs de démocratie, ne valent pas mieux que ce qu’ils appellent le Tiers Monde.

«Le traumatisme vécu mercredi pourrait aider. Cependant, de nombreuses inconnues demeurent. Qu’arrivera-t-il au rebelle Donald Trump, qui est toujours à la Maison Blanche depuis deux semaines et qui a été libéré? Doit-il être démis de ses fonctions même s’il a finalement accepté de démissionner jeudi? Quelle influence ont la centaine de députés républicains qui ont continué jeudi matin à s’opposer au résultat des élections sous prétexte de fraude massive? Comment vont réagir les 74 millions d’électeurs de Donald Trump? Les dirigeants de la majorité républicaine sortante, autoproclamé Law and Order Party, bon Vont-ils, qui se sont engagés tardivement à la Constitution, tirer les bonnes leçons de cette catastrophe annoncée? Le monde, engourdi par tant de fragilité, attend avec impatience des réponses », at-il déclaré.

REF: www.camerounweb.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]