Samuel Eto’o, El Hadji Diouf et Ahmed Hassan étaient en conférence de Presse en Egypte. Cette sortie médiatique des légendes de la CAF a servi de droit de réponse pour Samuel Eto’o à l’ancien sélectionneur Algérien Vahid Halilhodzic.

En effet, interrogé par un journaliste algérien sur le fameux match amical annulé Algérie-Cameroun de 2011, Samuel Eto’o a d’abord rétabli la vérité.

« Tout ce qui avait été dit est faux, introduit Samuel Eto’o. J’ai même été suspendu pour 18 matchs à cause d’un mensonge. J’étais plusieurs fois à Alger et reçu par l’ancien Chef d’Etat. C’est chez moi, même sans argent, je serais venu jouer. Il y avait eu un problème de la mauvaise organisation, de la mauvaise gestion. C’est ce que nous avons décrié. Ce n’était pas une question d’argent. Combien ils allaient nous donner pour aller jouer chez nous ? Le plaisir de jouer devant nos, frères, nos sœurs nos mamans, il n’y a rien de comparable. »

Selon les responsables algériens à l’époque, les problèmes internes de la sélection camerounaise auraient eu raison de cette annulation. Le président de la Fédération Camerounaise de Football M. Mohamed Yia à l’époque avait informé la Fédération Algérienne de Football de l’impossibilité pour son équipe nationale de se déplacer à Alger pour le match amical Algérie – Cameroun prévu depuis longtemps pour le mardi 15 novembre 2011, avait indiqué la Fédération Algérienne de Football (FAF) qui précisait que cette annulation était due à un problème d’administration interne de l’équipe nationale du Cameroun et la FAF déplore cette situation inacceptable, singulière et anti sportive.

« Tout ce qu’on vous avait dit, c’est que les responsables de cette mauvaise organisation puissent fuir leurs responsabilités. Nous étions prêts à venir jouer. J’avais un problème personne à Barcelone. J’ai quitté l’équipe de Marrakech à Barcelone avec la permission de ma fédération. Puis j’ai organisé un vol privé pour quitter Barcelone à Alger. Les dirigeants ont manqué une fois de dire la vérité », explique Samuel Eto’o.

« Vahid Halilhodzic n’écrira jamais l’histoire que j’ai écrite au football »

Samuel Eto’o s’en est pris à Vahid Halilhodzic, à l’époque sélectionneur des Fennecs d’Algérie. La légende Camerounaise n’a pas été du tout tendre envers l’entraîneur du FC Nantes en lui lançant même un défi : qu’il deviendra meilleur entraîneur que lui.

« L’entraîneur Halilhodzic a eu des mots très très durs à mon égard. Je vais lui dire : l’histoire que j’ai écrite dans le football, il est loin de l’écrire. Il est très très loin de l’écrire et l’écrira jamais. S’il accepte que demain, je devienne entraîneur, je serai meilleur entraîneur que lui. Quand ils viennent chez nous, qu’ils respectent ceux qui ont écrit l’histoire de chez nous. Et je crois que j’ai écrit la plus belle histoire du football africain. Il avait le droit de garder le silence puisqu’il n’avait pas les bonnes informations mais il s’est prononcé. Je vais lui dire maintenant que la prochaine fois, il devrait se taire. Il a ma réponse aujourd’hui, depuis 2011 je gardais cela et j’espère que vous allez bien relayer cela. »

Source: camerounweb.com

Téléchargez notre application Android

Les articles les plus lus en ce moment:

Donnez une note à note site:

Les notes du site:

4.5
4,5 rating
4.5 out of 5 stars (based on 99 reviews)
Excellent76%
Very good11%
Average4%
Poor3%
Terrible6%

Partagez avec vos amis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here