Critiqué sur la toile pour les prix très élevés de des vêtements dans sa boutique et aussi pour son image, un internaute vole au secours de Muriel Blanche et dit ses vérités au camerounais.

Ci-dessous sa réaction : 

Un jeune entrepreneur local dans le textile ne peut pas avoir les mêmes prix que la friperie. La friperie est du déjà porté ou des vêtements avec des défauts de production importé en gros et vendu dans de petits espaces.

Un jeune entrepreneur local comme Muriel Blanche a à sa charge les coûts de production, la location d’un grand espace très onéreux dans un quartier ouvert, vous y ajouter les frais de décorations et les lourdes factures d’électricité pour le confort. Il doit également payer toutes sortes de taxes et rémunérer ses employés.

Personne au monde ne fait un investissement pour perdre. Allez-y dans sa boutique évaluer la qualité de ses vêtements. Seulement après ça vous pourrez la critiquer, arrêtez la sorcellerie.

Il y a des gens qui seront traînés dans le changement de mentalité, même par la force.

Source: camerounweb.com

Téléchargez notre application Android

Les articles les plus lus en ce moment:

Donnez une note à note site:

Les notes du site:

4.5
4,5 rating
4.5 out of 5 stars (based on 99 reviews)
Excellent76%
Very good11%
Average4%
Poor3%
Terrible6%

Partagez avec vos amis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here