World News – FR – Mathieu Kassovitz dezingue Tenet et Interstellar de Chrisopher Nolan

0
4

. .

Alors entrez dans la Zone 42, un lieu de malheur (votre temps) où les mèmes, les personnages geek, les lolcats et l’humour vous rendent accro au cœur.

Venez découvrir un assortiment d’informations que vous n’auriez même jamais pensé exister dans vos rêves les plus fous.

Hitek>
Cinéma>
Mathieu Kassovitz dézingue Tenet et Interstellar par Chrisopher Nolan

A l’occasion du 25e anniversaire de son puissant film La Haine, le réalisateur et acteur Mathieu Kassovitz a parlé en détail des films qui l’ont inspiré en tant qu’artiste et de sa conception du cinéma. Incidemment, certains films actuels, y compris les derniers films du réalisateur Christopher Nolan.

Vous ne pouvez pas écrire et mettre en scène La Haine et avoir votre langue dans votre poche! Mathieu Kassovitz le démontre régulièrement. Si l’acteur et réalisateur est connu pour son caractère pointu et éruptif, c’est aussi un artiste talentueux, un réalisateur accompli avec une grande culture cinématographique, comme le montre son passage au « Video Club » de nos confrères de Konbini. Comme Albert Dupontel (Bernie), Guillaume Canet (Les Petits Mouchoirs), Edward Norton (Brooklyn Affairs) et Taika Waititi (Thor: Ragnarok) avant lui, Mathieu Kassovitz a longuement parlé des réalisateurs et des films qui l’ont fait. en tant qu’homme et en tant qu’artiste. Il loue donc le travail des réalisateurs Steven Spielberg (Jurassic Park), Michel Gondry (Eternal Sunshine of the Immaculate Spirit), David Fincher (Fight Club), mais aussi des films comme Ben-Hur ou Docteur Folamour.

Kassovitz exprime également sa profonde consternation face à l’utilisation excessive des CGI dans le cinéma d’aujourd’hui. Il ne pouvait pas voir Mad Max: Fury Road de George Miller à cause de l’avalanche d’effets numériques. . Il admet: « Je n’ai pas pu regarder plus de vingt minutes. « D’autres films qui ont profondément ennuyé le réalisateur français: Tenet et Interstellar de Christopher Nolan. S’il considère Nolan comme un «grand réalisateur», le réalisateur exprime sa profonde colère face à l’avalanche d’effets numériques: «Principe de faire du film, un film alors à 90% numérique, je ne sais pas, je ne comprends pas.. « 

Les énormes progrès des effets spéciaux ont-ils détruit le cinéma? C’est ce que pense Mathieu Kassovitz: «Aujourd’hui tout est possible numériquement et on ne peut plus rêver. « Le réalisateur compare notre époque à celle du premier Superman et de la trilogie originale de Star Wars: » Quand un film comme celui-ci est sorti, c’était un événement. [. . . ] Nous avons vu des choses que nous n’avions jamais vues auparavant au cinéma et nous nous sommes demandé comment cela était possible. « Il serait faux de voir les propos de Mathieu Kassovitz comme ceux d’un » vieillard qui résiste au moindre progrès « . . Comme ceux de Martin Scorsese sur les films de l’univers cinématographique Marvel, ils nous permettent de proposer un véritable débat sur la philosophie du cinéma. Le réalisateur de Babylon A. . RÉ.. . utilise également ce terme pour parler de son admiration pour Spielberg, avec qui il a déjà travaillé:

Munich de Steven Spielberg a été tourné et filmé. Aucun CGI dans le film, en relation avec le sujet et son travail de réalisateur, Spielberg ne tournait sur film comme il tournait dans les années 80. je comprends que. C’est une philosophie.

Les questions soulevées par Kassovitz et les Diatribes de Scorsese sur l’omniprésence des CGI sont absolument fascinantes car elles soulèvent d’autres questions tout aussi importantes. L’avalanche de CGI dans le cinéma hollywoodien n’a-t-elle pas fondamentalement changé la façon dont les films sont réalisés? En raison de leurs coûts souvent exorbitants, n’ont-ils pas permis aux studios hollywoodiens de renforcer leur pouvoir sur les réalisateurs qui doivent justifier des budgets toujours plus importants? Aujourd’hui, les effets spéciaux ne se contentent plus de suggérer l’irréel à travers des artefacts plus ou moins développés; ils permettent de créer. Cela ne change-t-il pas la façon dont nous consommons les films? Quand on voit le premier Star Wars ou Dark Crystal, le spectateur s’efforce d’entrer dans le film, il fait un pacte avec le réalisateur. Malgré l’aspect artificiel apparent des effets spéciaux, il promet d’y croire le plus possible. Ce pacte est désormais nul et non avenu: le spectateur n’a plus à essayer si dur pour le croire. Que nous soyons d’accord ou non avec les propos de Mathieu Kassovitz, il est intéressant que ces questions soient posées et nous avons hâte de lire vos opinions sur ces questions philosophico-artistiques dans la salle. Remarques. .

Intéressant en effet. Cela me rappelle une discussion avec un ami sur la supériorité de l’ancien Disney sur le nouveau. Je trouve en eux une certaine innocence, dans leur création, que je ne trouve plus aujourd’hui. Même au niveau des gags: les gags de Zootopia sont bien plus efficaces et mieux adaptés à notre époque, mais je préfère ceux de Blanche-Neige. Je trouve ça plus simple, mais aussi « plus doux ». J’ai moins l’impression qu’ils me prennent par la main et me montrent où rire aussi. . . Bref, si je suis impressionné par les progrès sur les effets spéciaux, je comprends la colère de Kassovitz

Fury Road n’aurait-il pas été tourné sans effets spéciaux? C’est exactement ce qui a donné aux scènes d’action toute la puissance et le réalisme, c’était presque réel. Mauvais exemple pour Mathieu Kassovitz. Sinon je suis d’accord avec lui.

Tout à fait d’accord, la semaine dernière, j’ai arrêté le film Midway après 20 minutes, les CGI étaient si désordonnés même s’il s’agit d’un film sur la bataille de Pearl Harbor et «  C’était tout à fait possible de le faire dans un plus bas Dose à utiliser.

Pour votre information, le film Midway est complètement dépourvu de la bataille de Pearl Harbor. Il couvre, comme son nom l’indique, la bataille de Midway.

Il est très probable, comme je l’ai dit, qu’au bout de 20 minutes, je devais regarder et tout ce que j’ai vu était l’attaque de Pearl Harbor

« Principe du tournage sur film, un film alors numérique à 90%, je ne comprends pas ». . . Tenet n’a presque pas de CGI, il aurait dû utiliser Inception pour rester un peu crédible

Droite. De même, son exemple se retrouve très mal sur Fury Road et lui est nuisible. . Le film reconnaît le travail des cascades en direct et leur mise en scène.

Le pacte parallèle conclu avec le réalisateur est intéressant. « Je suis totalement d’accord avec Kassovitz car mon goût personnel a tourné le dos aux grandes productions hollywoodiennes remplies de testostérone graphique. . Cependant, ne devrions-nous pas vivre avec le temps? Alors que le cinéma est passé de muet à audible, beaucoup de gens, y compris Chaplin, n’ont pas aimé ce développement.

Donc, Spielberg n’a pas utilisé CGI et Fincher? Son projet d’ouvrir Zodiac serait impossible sans d’autres exemples. . . Aurait-il pu faire moins de CGI? Bien sûr, mais c’est plus facile et plus rapide à coup sûr, estiment les studios. Je n’ai aucun problème avec ce qui n’est qu’un outil tant qu’il est bien utilisé pour dire quelque chose.

J’aimais beaucoup l’interstellaire et ce n’est certainement pas kasowitz, même avec un budget illimité, qui aurait réussi à créer une telle œuvre. Surtout lors de la réalisation d’un film de science-fiction sans effets spéciaux. . . Mais je pense que le problème n’est pas que la technologie se développe davantage, mais que les réalisateurs et la production sont satisfaits des scénarios en carton et essaient de les compenser avec un maximum d’effets spéciaux.. . Les films Transformer pour moi sont les pires dans le domaine des effets de vomissements excessifs.

Qui lui dit qu’il n’y a pratiquement pas de CGI dans Anger Street? Plusieurs mois quand en particulier à Jurassic Park. . . C’est dommage qu’il s’appelle Cinéphile mais rate le plus grand film de la décennie en raison de préjugés. . .

Fury Road, le meilleur film de la décennie? C’est bien, mais nous n’avons pas le droit de déconner non plus, hahaha: D

C’est ce grand réalisateur, mais Babylon AD l’a fait. . . Le film est un nettoyage, mais bon, ça ressemble plus à ce que j’aimais mieux avant. Ouais, je n’ai pas les mêmes ressources qu’eux, alors je dis qu’ils font des trucs anti-cinéma. Oui, oui, il a fait beaucoup de choses, des gars ont fait un film et ces fameux « diatribes » pour pouvoir avoir un peu de lumière

Ho ye, appât. Il évoque l’overdose de l’utilisation de CGI dans les productions et nous avons le droit à « MK dészingue Tenet et Interstellar de Chrisopher Nolan ». Il semble juste citer des exemples pour illustrer son propos (peut-être les films qui ont marqué). C’est dommage pour lui, ce sont des films qui ont été réalisés avec le moins de CGI possible.

Il y a une différence entre le rejet des films où le CGI est trop présent et où il est montré, et les films où il est correctement utilisé pour faire ressortir quelque chose d’impossible. Bref, c’est ce qu’on appelle une vieille arnaque.

impossible non, juste très difficile à mettre en œuvre, la synthèse dans trop de films, oui ça tue pas mal de choses comme la créativité, trouver de nouvelles méthodes, l’originalité du travail personnel quand je regarde l’ancien ALIEN, j’adore ça, le travail qui est mis dans la décoration et l’environnement est juste incroyable, il faut imaginer le mal de tête et les recherches qui seront faites pour obtenir un tel résultat et au final son film durera même après des années Par contre, tuer pour ne pas donner une chance à ce type de film et pas seulement vouloir le voir à cause du vôtre, je trouve aussi ça injuste, car derrière et grâce à lui, on peut enrichir le film d’un excellent scénario sur lequel on travaille Scène, donnez plus de place au jeu d’acteur, certains films sont faits pour et d’autres moins, mais l’un n’empêche pas l’autre, il ne faut pas oublier que les réalisateurs sont désormais aussi dans un marché g mode travail ou mourir La demande de numérisation des films est grande. Nous devons juste voir la boîte. q ue peut générer le film MARVEL afin de se rendre compte que les grandes filiales ne voudraient pas d’un film avec com comme « FX suce et préhistorique » que tout le monde peut apprécier librement ou pas tous les goûts sont différents et dénigrer numériser un film C’est un peu à dire simplement parce que ça tue le cinéma. C’est un bon film avec un bon scénario et des acteurs de premier plan. A l’inverse, malgré les millions investis, il finit par paniquer un peu à se considérer comme un cador car je suis désolé de lui rappeler qu’à SF en plus de Babylon A. . D, qui pour moi est une merde sans nom, n’a pas fait briller sa partie du cinéma et que même Spielberg, qu’il aime rappeler, n’a pas fait les Starwars 1/2/3 parce qu’il a lui-même dit que le FX n’était pas à l’époque et du coup il était impossible de mettre son idée sur film . . . . La critique est donc facile, même si j’ai beaucoup de respect pour certaines de ses œuvres. . . . .

Mais qui choisira de devenir fou pour un mauvais résultat visuel par rapport au CGI actuel? Honnête? Si vous faites un projet et que je ne parle pas seulement de films, voulez-vous le meilleur quand vous ne pouvez pas? Le CGI donne un résultat quasi réel si bien utilisé qu’il faut y renoncer. Cela n’a pas de sens ce qu’il dit qu’il a été bloqué dans le passé, si nous écoutons, devrions-nous rester dans le film muet et en noir et blanc avec? Il faut quand même être sacrément stupide pour faire un film de science-fiction, principalement dans l’espace, sans gaspiller CGI ou beaucoup d’argent sur un rendu médiocre en 2020. Il faut vivre avec son temps, oui, c’est possible. NE PAS faire de CGI, mais c’est visuellement moins bon, surtout pour SF ce n’est pas plus compliqué. Vous prenez l’exemple du premier extraterrestre quand vous regardez le visage de la chose que nous avons aujourd’hui, heureusement vous dites que nous avons maintenant CGI. A l’époque où on n’avait pas le choix aujourd’hui de le «gérer», on peut éviter de le faire augmenter l’efficacité (plus réaliste, plus court, moins de tête), réduire le travail global de tournage, et ça ne change pas la performance des acteurs , Je ne vois vraiment aucun défaut sauf avec une mauvaise utilisation ou cela peut être dégoûtant par incompétence (Babylon AD? Était? Nooo) ou être surchargé pour Interstellar et Tenet qu’il cite lui-même, ce n’est ni dégoûtant ni surchargé D’où est venu il a conclu que malgré les arguments qui peuvent être acceptés, Nolan Kassovitz est un vieux tricheur jaloux et n’a pris que le pire exemple pour souligner son point. Ce qui est ingénieux et ce qu’il ne comprend pas, c’est exactement le mélange d’anciennes technologies avec de nouvelles technologies et de ne pas s’en tenir à une seule technologie, pour continuer à apprendre, continuer à surprendre et à innover, donc »Nous parlons de Nolan et non plus de Kassovitz.

À mon époque, c’était mieux en noir et blanc. . . La couleur a tué le vrai cinéma! Et les films parlants? Parlons-en !! Quelle hérésie!

À mon époque, le théâtre et l’opéra étaient meilleurs que le cinéma, ce truc sans émotion où il faut regarder à travers ce truc visuel, c’est l’hérésie, rien ne vaut d’être physiquement présent

Prenant l’exemple de Tenet quand il parle de films pourris à partir de CGI, il prouve qu’il n’a aucune idée de l’endroit ni du moment et qu’il ne voit CGI que lorsqu’il y a des trucs élégants à l’écran car aucun de ses films n’a pu atteindre ce niveau de maîtrise. Comme tout le monde, il ne voit pas 90% du CGI photoréaliste.

C’est un gars qui n’a pas eu un seul succès depuis 25 ans et qui a critiqué les bons réalisateurs sur certains points pour leurs paroles tremblantes et imprécises. Il ferait mieux de se concentrer sur son propre projet.

Il devrait en savoir plus, très peu de CGI dans Tenet, extrait d’une interview avec Nolan: «Le côté visuel du film est énorme. Mais notre nombre de coups VFX est probablement inférieur à celui de la plupart des comédies romantiques. « .

Nous sommes tous d’accord pour dire que ce n’est qu’une vieille réaction à ce niveau de stupidité, car ces mots pourraient sembler justes s’il avait au moins cité des films où le CGI a servi le film, puis cité des films en qui absolument personne, et encore moins sur Fury Road, ne le remettra en question. . . Bref, arrêtez de lui donner la parole, il a perdu le droit de critiquer n’importe quel film depuis qu’il nous a donné la merde Babylon AD. . .

Interstellar est un super film! Le conseiller scientifique était le lauréat du prix Nobel Kip Thorne, et le trou noir est ce que la science actuelle enseigne sur le sujet. Si, comme le disait Jean-Luc Besson, on peut tout faire au cinéma aujourd’hui. . . J’attends toujours le film qui montre des acteurs en gravité lunaire dans une base lunaire.

Le film « LA NUEE » de Just Philippot est un bon exemple d’effets spéciaux parfaitement intégrés dans le film d’un auteur. Suliane Brahim (de la Comédie française) est un scénario original, une incroyable mise en scène des acteurs et offre une interprétation hors du commun. Découvrez ce film dans les salles dès la réouverture des salles!

Ce qui craint vraiment ce type, quiconque s’intéresse aux effets spéciaux dans les films peut vous dire que Fury Road en utilise très peu et préfère la pyrotechnie. . . Kassovitz n’est pas un réalisateur, c’est juste un gars qui prétend être une racaille victime qui a surfé sur le thème de la banlieue pour gagner de l’argent. Et c’est ce que critique Nolan. . .

Kassovitz est nul. . . Mauvais acteur, pire réalisateur, mais il critique Nolan, l’un des meilleurs réalisateurs aujourd’hui. C’est tellement pathétique que c’est presque drôle

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée. Utilisez le service Gravatar pour obtenir une photo de profil.

Vous êtes parce que vous avez commandé une HITEKBOX. Voici comment ajouter des smileys et des images.

Hitek est le webzine pour toutes les actualités high-tech et geek: nouvelles technologies, produits mobiles et culture geek.

Copyright 2005-2020 eCookie SAS – Tous droits réservés –
À propos de –
Mentions légales –
Par Jimbeo

Mathieu Kassovitz, La Haine, Christopher Nolan, Interstellar, Steven Spielberg

Actualités du monde – DE – Mathieu Kassovitz dezingue Tenet et Interstellar par Chrisopher Nolan
. . Titre associé :
Mathieu Kassovitz Dézingue Tenet et Interstellar by Chrisopher Nolan
Mathieu Kassovitz contre Tenet et Interstellar de Christopher Nolan
& « : ce film à succès que Mathieu Kassovitz détestait
Matthieu Kassovitz a payé Quentin Tarantino et le film Gemini Man: " Nul à ch. . . "

Ref: https://hitek.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]