Weltnachrichten – FR – Ecocide: un outil supplémentaire dans la green fantasy box

0
13

. .

Le duo Pompili / Moretti causera deux crimes: un délit contre la pollution environnementale et un délit contre la menace environnementale.

L’activisme doit amener les gens à l’esprit avec des mots afin de servir sa propagande. Un mot «valise», dénué de sens, suffisamment vague, mais suffisamment figuratif, conduit à créer un sujet médiatique à partir de rien. . Il crée enfin sa propre substance. Dans le domaine environnemental, ces outils lexicaux contribuent à créer un monde éco-fantastique.

On peut trouver l’adjectif inclusif, sobriété heureuse, genre, biodiversité, l’Anthropocène comme exemple . . . Il arrive même que les mots soient détournés de leur sens originel: l’écologie au départ dans le monde réel est une science, pas une idéologie militante.

Le climat renvoie à une classification des conditions météorologiques dans différentes régions de la planète et non, comme le dit Bruno Latour, le «climat» est ici compris au sens très général du rapport de l’homme à ses conditions matérielles d’existence. « 

Mais parfois, nos institutions réunissent des mondes réels et virtuels par ignorance, imprudence ou le droit de vote. Le gouvernement a pris ce risque en créant la Convention citoyenne sur le climat, qui était entre les mains d’activistes notoires et leur a promis la lune.. Les citoyens qui ont été « sélectionnés par tirage au sort » ne savent pas qu’un monde virtuel coexiste avec le monde réel.

Le dernier épisode en France est la constitution du crime d’écocide. Sémantiquement, le mot est particulièrement mal formé car eco est une racine grecque (maison) et il est orné d’une racine latine, caedere, (tuer). .

Le « crime d’écocide » fait l’objet de débats depuis l’après-guerre. Depuis, diverses tentatives ont tenté de le formaliser dans des textes internationaux, à travers des mouvements comme Eradicating Ecocid ou End Ecocide, une initiative de la Communauté européenne.. .

Cette organisation définit donc le crime d’écocide en référence à un éventuel tribunal existant ou spécialisé:

« Pour qualifier les écocides, le tribunal doit décider, en fonction des dommages environnementaux constatés. End Ecocide on Earth propose de caractériser le crime international d’écocide comme « des dommages ou des destructions de grande portée qui entraîneraient des changements graves et durables dans les communautés mondiales ou les systèmes écologiques » – dont l’humanité dépend en réalité – tout en observant les plans planétaires connus Limites. « 

Et des exemples sont donnés: il y a des centrales nucléaires, des centrales hydroélectriques, des mines, des fractures hydrauliques, des pesticides, des abeilles et leur « disparition », des incendies de forêt, de l’huile de palme, de grandes barrières de corail en danger etc … Bref, toutes les panoplies habituelles …

« Adopter une loi qui punit le crime d’écocide dans le cadre des 9 frontières planétaires, intégrant le devoir de vigilance et le crime d’impitoyable, dont la mise en œuvre est garantie par la Haute Autorité des Frontières Planétaires »

La « Haute autorité des limites planétaires » pourrait être une proposition risible si elle ne sent pas comme une dictature de science-fiction. Les «limites planétaires» sont:

Ici aussi, nous trouvons tous des écologistes. L’organisation ci-dessous, qui a rédigé le texte de la convention, est «Our Common Business», initiateur de «L’Affaire du siècle». . Il est très orienté climatiquement et légalement. Les liens sont également visibles avec le Climate Action Network de Gore.

Mais ne vous y trompez pas, le sujet est un véritable débat philosophique. Valérie Cabanes, la grande prêtresse de l’écocide en France, le précise:

«Nous devons transformer le droit pour reconnaître que nous sommes dépendants des écosystèmes et des systèmes vivants, que nous faisons partie et dépendons de la nature. et sortez donc de l’anthropocentrisme qui caractérise le droit. C’est un changement complet de paradigme philosophique et donc juridique. « .

Notre président s’est montré enthousiaste mais prudent dans ce domaine et a indiqué qu’il pourrait y avoir des problèmes constitutionnels. Alors il a transmis le bébé à son ministre de l’écologie et à son ministre de la justice. Le duo Pompili / Moretti vient de livrer ses pensées. Vous causerez donc deux crimes (et non un «crime», une loi qui poserait effectivement des problèmes):

Vous pourriez même être condamné à une amende pour avoir embarqué dans un SUV, l’avoir chauffé à plus de 19 degrés Celsius et avoir mangé une entrecôte . . . tout dépend des compétences des avocats de l’association. Et peut-être que ça pourrait même coûter cher de rêver à haute voix de cette côte de bœuf . . . s’il est entendu par un voisin qui informe . . .

De toute évidence, chaque cour d’appel aura des départements spécialisés en la matière . . . Les ressources du système judiciaire national sont en effet gonflées . . .

La proposition du gouvernement n’a évidemment rien à voir avec les propositions « Business pour tous » et autres propositions « Endecocide », qui ne peuvent être mises en œuvre qu’au niveau international. Ils disent aussi leur déception avant même de connaître les détails du projet. Si nous légalisions le crime d’écocide, nous serions en bonne compagnie: une dizaine de pays l’ont fait, principalement la Russie, l’Ukraine, la Géorgie, le Vietnam . . .

Il faudra alors voir quel texte sortira des discussions parlementaires et de la confusion entre le Conseil d’État et le Conseil constitutionnel (s’il sort un jour). Si cela arrive, le flou des définitions promet de beaux débats Shadock. Et tout indique que l’État a fait des fouets pour effrayer les investisseurs et se faire insulter. .

Quant à la convention climatique, nous garderons la savoureuse proposition d’une « Haute Autorité des Frontières Planétaires », ce qu’Alphonse Allais lui-même n’aurait pas démentie.

Michel Negynas est un observateur attentif des évolutions sociales depuis 20 ans. Il est l’auteur de « Chroniques d’un monde éco-fantastique, 20 ans d’immersion dans la vague verte », inspiré de son expérience professionnelle dans le domaine de l’environnement.

Le duo Pompili / Moretti commettra deux infractions: une infraction contre la pollution et une infraction contre la mise en danger de l’environnement.

Selon Le Parisien, la France a accepté d’admettre des patients d’autres pays européens en unité de soins intensifs.

Contrairement à la Doxa des Verts, promouvoir la baisse du PIB pour des raisons écologiques est un véritable malentendu.

La pandémie de Covid-19 semble marquer une nouvelle étape dans le déclin de l’individu de l’État-nation.

Le train hybride, qui circule à la fois sur des itinéraires économiques, dont certains sont électrifiés par des lignes aériennes, et en autonomie avec des batteries, représente probablement l’avenir du transport ferroviaire sans émissions.

Les lois de la république étant déjà trop nombreuses, Pompili estime qu’un nouveau changement est nécessaire. Inutile et grotesque.

Ecocide, Barbara Pompili, Gouvernement, Environnement naturel, Pollution, Gouvernement de la France

Actualités du monde – FR – Ecocide: un outil supplémentaire dans le cadre de la fantaisie verte

Ref: https://www.contrepoints.org

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]