Tour de France : abandon de Philippe Gilbert, deuxième coup dur pour l’équipe Lotto-Soudal

    0
    23

    Publié le
    30/08/2020 à 08:13
    , modifié le
    30/08/2020 à 10:00

    Après avoir perdu John Degenkolb (hors délai) lors de la première étape du Tour de France samedi, l’équipe belge Lotto-Soudal a annoncé ce dimanche dans la nuit l’abandon de Philippe Gilbert. Tombé samedi, l’ancien champion du monde souffre d’une fracture de la rotule gauche et ne prendra pas le départ de la deuxième étape ce dimanche.

    La première étape de cette 107e édition a déjà fait de sacrés dégâts. Et la Lotto-Soudal ne peut pas dire le contraire. L’équipe belge, après la mise hors délai hier du vainqueur de Paris-Roubaix 2015 John Degenkolb, a annoncé durant la nuit de dimanche la fin du Tour 2020 pour Philippe Gilbert. L’ancien champion du monde souffre d’une fracture de la rotule gauche, la même qui l’avait fait souffrir sur la Grande Boucle en 2018 après un accident dans la descente du Portet d’Aspet.

    Il s’agit du troisième abandon dans le peloton avec celui de l’Espagnol Rafael Valls de l’équipe Bahrain-McLaren (fracture du fémur).

    Les examens réalisés samedi soir à la Clinique Saint-Jean de Cagnes-sur-Mer ont confirmé la mauvaise nouvelle pour Philippe Gilbert : impossible de prendre le départ de la deuxième étape du Tour avec la rotule cassée. De quoi nourrir de gros regrets pour le Belge, tombé à la fin de la première étape, à hauteur de la banderole indiquant les trois derniers kilomètres.

    « Je roulais vers la 20ème position du peloton quand ils se sont écrasés devant moi », a-t-il expliqué dans le communiqué publié par sa formation Lotto-Soudal. « J’ai réussi à échapper à cet accident. J’ai dépassé deux, trois coureurs tombés et je pensais être en sécurité, mais ils se sont à nouveau écrasés, et cette fois je n’ai plus pu les éviter. Nous étions couchés là-bas avec 10 à 15 mecs… Immédiatement, j’ai essayé de me lever, mais c’était impossible. J’y ai attendu environ deux minutes, appuyé contre un garde-corps. Puis je suis parti seul sans pouvoir vraiment appuyer sur les pédales. Dans un petit groupe de coureurs lâchés, j’ai réussi à finir, sans pouvoir aider les autres. J’avais mal. (…) La bonne nouvelle est qu’il s’agit d’une fracture sans déplacement. Premièrement, nous craignions des problèmes de tendons et de ligaments. Le médecin de l’hôpital, qui a pris son temps pour nous et est resté avec nous jusqu’à 23 heures, a parlé d’une période d’immobilité de deux à trois semaines. Ça aurait pu être pire. »

    Ce double coup dur pour la Lotto-Soudal intervient moins de trois jours après l’annonce de tests PCR « non-négatifs » ayant entraîné le retour chez eux de deux membres du staff. Deux autres personnes de l’équipe, qui partageaient les chambres avec eux, étaient également rentrées. Décidément un bien sale début de Tour de France pour la formation belge…

    sur l’app sport ou sur
    •tv

    30/08/2020 12h51

    30/08/2020 12h55

    30/08/2020 16h45



    SOURCE: https://www.w24news.com

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    [gs-fb-comments]

    [comment-form]

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]