L’OL décroche un nouveau sacre « légendaire » en Ligue des champions

    0
    17

    Sport L’OL décroche un nouveau sacre « légendaire » en Ligue des champions

    FOOTBALL FEMININ En battant Wolfsburg ce dimanche (3-1), les Lyonnaises sont entrées dans la galaxie du Real Madrid, seul vainqueur cinq fois de rang de la Ligue des champions jusque-là…

    Publié le 30/08/20 à 23h16
    — Mis à jour le 30/08/20 à 23h16

    Elles sont encore et toujours sur le toit de l’Europe. Avec sept sacres sur les dix dernières éditions de la Ligue des champions, et même désormais cinq de rang,
    les Lyonnaises incarnent la gagne à la française. Les joueuses de Jean-Luc Vasseur, quatrième entraîneur titré avec cette équipe, n’ont pas réellement tremblé dimanche pour
    écarter Wolfsburg (3-1) lors du dénouement du Final 8 à Saint-Sébastien (Espagne).

    Même privé de quatre titulaires indiscutables dimanche, entre Ada Hegerberg, Amandine Henry, Griedge Mbock (blessées) et Nikita Parris (suspendue), l’OL a notamment survolé la première période, fructifiée par le réalisme d’Eugénie Le Sommer (1-0, 26e) et une sublime frappe lointaine de Saki Kumagai (2-0, 45e).

    « C’est beaucoup d’émotion de pouvoir gagner cette finale. C’est incroyable de remporter cinq Ligues des champions consécutives. Je suis vraiment fière de l’équipe », s’est réjouie au micro de Canal + Delphine Cascarino, en feu sur son côté droit et logiquement élue meilleure joueuse du match par l’UEFA.

    Même le but surprise d’Alexandra Popp (2-1, 59e), sur le seul tir cadré de la soirée côté allemand, n’a pas réellement semé le doute dans le camp lyonnais, libéré par le troisième but de Sara Björk Gunnarsdottir (3-1, 89e).

    « C’est dur de remporter cette coupe, on se bat chaque année pour ça et on va savourer, apprécie Wendie Renard. On veut laisser une trace et maintenant il faut aller chercher la sixième Ligue des champions consécutive pour battre ce record. » Ce record, c’est celui d’un Real Madrid de Di Stefano tellement conquérant chez les hommes dans les années 50 qu’il avait remporté cinq C1 de rang (de 1956 à 1960).

    L’OL est bien son pendant au féminin. « C’est légendaire, s’enthousiasme Jean-Michel Aulas. Il a fallu chaque année se renouveler et innover ». Louant « une résilience à la victoire et un instinct de se remettre en cause », le président lyonnais a bâti au fil du temps une machine à gagner. Toute l’Europe en est plus que jamais convaincue.

    27/08/20 | FOOTBALL FEMININ

    26/08/20 | FOOTBALL FEMININ

    27/08/20 | FOOTBALL FEMININ

    30/08/20 | FOOTBALL FEMININ

    26/08/20 | FOOTBALL FEMININ

    Choix de consentement
    Mentions légales


    SOURCE: https://www.w24news.com

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    [gs-fb-comments]

    [comment-form]

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]