L1 – L’OM, secoué par Brest mais vainqueur grâce à Thauvin (résumé et notes)

    0
    17

    Pour son premier match de la saison 2020/21 de Ligue 1, l’Olympique de Marseille s’est imposé 3-2 sur la pelouse du Stade Brestois. Florian Thauvin, titulaire pour la première fois depuis mai 2019, a signé un retour tonitruant avec 1 but et 2 passes décisives.

    C’est la soirée des premières pour l’Olympique de Marseille. En effet, la bande d’André Villas-Boas a disputé son premier match de la saison, ce dimanche, après le report de la rencontre face à Saint-Etienne la semaine dernière, et décroché sa première victoire (3-2) à Brest. Mais il faut également mettre en lumière la première titularisation de Leonardo Balerdi en match officiel et surtout la première titularisation de Florian Thauvin depuis le 24 mai 2019 ! L’attaquant français, absent du XI de départ depuis plus d’un an en raison d’une blessure à la cheville survenue l’été dernier, a clairement été le facteur X de cette rencontre.

    Très en forme dans son couloir droit, l’ailier a fait énormément de bien à l’attaque marseillaise, handicapée par l’absence de Dimitri Payet pour cause de coronavirus. Percutant, « Flotov » s’est d’abord illustré en déposant un ballon sur la tête de Duje Caleta-Car (13ème), qui termine finalement au-dessus des cages. Mais cet avertissement devant les buts brestois s’est rapidement concrétisé par un but de l’ancien Bastiais, six minutes plus tard. Parti côté droit, Thauvin a montré qu’il n’avait rien perdu de sa technique et a réalisé la « spéciale gaucher », en repiquant dans l’axe avant d’armer une lourde frappe pied gauche. Son tir, dévié par Perraud, lobbe Guatier Larsonneur (19ème). Pour le Français, c’est son premier but en Ligue 1 depuis le 19 mai 2019 (face à Toulouse, il y a 470 jours) ! Inarrêtable, il offre aussi une passe décisive à Duje Caleta-Car huit minutes plus tard, sur un nouveau coup-franc. Laissé libre de tout marquage par Ronaël Pierre-Gabriel en plein dans la surface, le Croate n’a plus qu’à pousser le ballon d’un plat du pied (27ème). Les Phocéens, qui ont pourtant eu une préparation tronquée par le coronavirus (le dernier match joué est un amical le 9 août face à Nîmes), apparaissent plutôt en forme en première période.

    Leonardo Balerdi, de son côté, n’a pas cédé à la pression pour son premier match officiel avec l’Olympique de Marseille. Arrivé cet été en provenance de Dortmund, le jeune défenseur argentin a rapidement montré ses qualités : sa prise de balle rapide, sa faculté à aller vers l’avant, sa qualité de passe. S’il s’est montré en difficulté dans les duels, notamment contre Gaëtan Charbonnier, l’ancien de Boca n’a pas hésité à tenter des percées avec le ballon. Ses relances ont aussi été bénéfiques pour l’OM dans le premier acte, notamment pour lancer les contres : sur ses 22 passes réussies, 15 ont été effectuées vers l’avant. Il réalise aussi un retour crucial sur Charbonnier à la 90+5ème. Pour autant, si Thauvin et Balerdi ont montré de belles choses, le Stade Brestois a imposé, petit à petit, son jeu malgré les deux buts de retard.

    On le sait, l’équipe d’Olivier Dall’Oglio aime créer du jeu et avoir le ballon, encore plus au stade Francis Le Blé et les Ti-Zefs n’ont pas changé leurs habitudes face au vice-Champion de France, en débutant très haut sur le terrain et en pressant assez haut la défense olympienne. Le SB29 se fait d’ailleurs punir par un contre marseillais sur l’ouverture du score. Pour autant, les Rouges ont continué à enflammer la rencontre, que ce soit avant la réduction du score du jeune Faivre (45+1ème), sur une belle frappe au premier poteau, ou au retour des vestiaires. Dans le second acte, les Phocéens, moins en forme physiquement (pour les raisons expliquées plus haut), accusent le coup et subissent énormément. Les hommes d’AVB décident alors de faire le dos rond et de jouer les contres à fond, mais les mauvais choix de Nemanja Radonjic empêchent l’OM de se redonner de l’air.

    Les Brestois se rapprochent d’ailleurs de l’égalisation à l’image de cet immanquable de Charbonnier au dessus de la barre de Mandanda (66ème), et dictent leurs règles (57% de possession à la 68ème). Et si le SB29 ne parvient pas à concrétiser ses occasions (19 tirs, 4 cadrés), l’OM, de son côté, se montre chirurgical dans les dix dernières minutes grâce à un nouveau coup-franc. Florian Thauvin, encore à la baguette, distille un sublime ballon pour Duje Caleta-Car, une nouvelle fois bien placé, pour inscrire le troisième but (80ème). Quatre minutes plus tard, la balle du 4-1 est envoyée par Flotov, encore sur coup-franc, cette fois sur le pied de Balerdi, qui manque finalement le cadre.

    Sonné, le SB29 n’abdique pas pour autant et va offrir des sueurs froides aux Marseillais jusqu’à la fin du match, la faute à la réduction du score de Charbonnier (89ème). L’attaquant, qui avait raté l’immanquable une demi-heure plus tôt, ne tremble pas face à Mandanda et permet aux Brestois d’y croire encore un peu. Mais finalement, ce but est arrivé un poil trop tard malgré un ultime frisson dans la défense phocéenne… Pour ce premier match, AVB retiendra sûrement la victoire, d’autant plus que l’OM est en cruel manque de rythme. En revanche, Florian Thauvin, qui n’a disputé que 20 minutes la saison passée en L1, apparait déjà bien en forme, avec 1 but et 2 passes décisives !



    SOURCE: https://www.w24news.com

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    [gs-fb-comments]

    [comment-form]

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]