Brest-OM : bienvenue au stade…

    0
    28

    Abonnez-vous
    à partir de
    3,99€
    Découvrez nos offres

    OM

    C’est à Brest, sur la route de Quimper, et au stade Francis-Le-Blé que l’OM va finalement (et sauf retournement de situation) commencer sa saison. Dans une enceinte à l’anglaise de 15 500 places, qui sera ce soir seulement garnie par 4 100 spectateurs (*), coronavirus oblige. Des supporters qui font partie des 8 000 abonnés (2 800 entreprises et 5 200 particuliers) revendiqués par le Stade Brestois et qui, selon leur positionnement dans les travées, pouront assister à la rencontre contre l’OM (21h). C’est le cas des abonnés des tribunes Foucault, Brittany Ferries et Quimper, tandis que ceux de la tribune Arkéa auront accès au derby contre Lorient, le week-end du 20 septembre.

    Sur place, ce soir, ils devront respecter les gestes barrières et se soumettre au port du masque obligatoire à l’intérieur et aux abords de l’enceinte, dont les portes ouvriront à 19h30. Boutiques et buvettes seront quant à elles fermées. Manqueront également à l’appel les groupes de supporters dits ultras. À l’image des associations marseillaises et de bien d’autres en France, le Celtic Ultras 2001 et les Ultras brestois 1990 ont décidé de ne pas revenir au stade pour le moment.

    L’ambiance dans les travées de Le-Blé pourrait s’en ressentir, même si Olivier Dall’Oglio, le coach finistérien, ne l’espère pas. « C’est intéressant de voir notre dernier match aux Costières. Le Nîmes Olympique a un peu la même force que nous à domicile avec son public. Même s’il y avait beaucoup moins de monde, ça résonnait dans le stade ! C’est ce que j’attends à Le-Blé. On sait qu’il y aura moins de monde, mais il faut reproduire cette ambiance. On peut faire du bruit, encourager l’équipe et amener la même énergie », assure le technicien du SB29, surtout préoccupé par l’état de ses troupes (lire par ailleurs) et le manque de détermination affiché par ses ouailles dans le Gard (défaite 4-0).

    Déjà privé de plusieurs éléments touchés par le Covid-19, André Villas-Boas ne pourra pour sa part pas compter sur le soutien des fadas de l’OM. Mettant en avant « la circulation active du Covid-19 dans le département des Bouches-du-Rhône et la ville de Marseille », le préfet du Finistère a pris un arrêté interdisant à tout supporter de l’OM d’accéder et de circuler ou stationner autour du stade Francis-Le-Blé, aujourd’hui de 8h à minuit. Les (nombreux) fidèles de la diaspora olympienne qui résident en Bretagne et auraient pu caresser l’espoir de saluer (de loin) Steve Mandanda et sa bande devront se faire discrets, sous peine de recevoir une amende de 135€ !

    Une décision, comme en prennent les préfectures depuis quelques années, qui a fait beaucoup moins de bruit que l’arrêté pris par le préfet de police des Bouches- du-Rhône sur l’interdiction des maillots du PSG à Marseille le jour de la finale de la Ligue des champions, avant la volte-face que l’on sait. Pour autant, certaines raisons avancées ne sont pas moins étonnantes. Jugeant la décision « illégale », l’Association nationale des supporters (ANS) a d’ailleurs déposé un référé devant le tribunal administratif de Rennes, mercredi, avant de voir son recours être rejeté le lendemain. « Nous comprenons donc au final qu’un supporter de l’OM qui ne porte pas de maillot de l’OM et qui est porteur du Covid-19 est moins dangereux qu’un supporter de l’OM qui porte un maillot et qui est négatif au Covid-19 », a réagi l’ANS en annonçant faire appel devant le Conseil d’État.

    (*) 900 autres personnes sont accréditées pour la rencontre : joueurs et staffs, dirigeants, stadiers, placiers, personnel de sécurité ou médical, médias, production TV, LFP, jardiniers, ramasseurs de balles…

    Vous avez trouvé sur notre site internet un contenu ou un message manifestement illicite et/ou portant atteinte à la dignité humaine ?

    Le fait, pour toute personne, de présenter à LaProvence.com un contenu ou activité comme illicite dans le but d’en obtenir le retrait ou d’en faire cesser
    la diffusion, alors qu’elle sait cette information inexacte, est puni d’une peine d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende.

    Ce soir on doit gagner pas d’excuse il faut arrêter avec Le bla-bla-bla prouver à tous que nous sommes là

    L’OM ne fera qu’une bouchée de Brest. Les olympiens ont eu 6 mois pour se reposer et se préparer. Tout est reuni pour être en haut du podium.

    Dans un stade de 15500 places, on accorde 5000 personnes (donc 1/3) et au Velodrome où l’on a 67000 places la jauge est la mm. Nous devrions avoir un peu plus de 20000 personnes pouvant assister à un match ?? incompréhensible !!!!

    Salut lepolonais.
    Supporters marseillais interdits dans le stade et -pire-aux abords de celui-ci. Ce match a-t-il lieu en Corée du Nord ou en Irak ou en RD du Congo ? Non, en France, à Brest le 30 août 2020. Vive le République, vive la France et sa devise « liberté, égalité, fraternité ».

    Si nous sommes incapable de battre Brest il faudra revoir nos ambitions à la baisse puisque si nous sommes handicapés eux le sont autant que nous mon pronostic Brest 1 OM 3 .
    Allez OM

    Brest-OM : « J’ai eu de très bonnes sensations », assure Thauvin

    Brest-OM : Thauvin buteur, un doublé pour Caleta Car… Notez les Olympiens

    L’OM s’impose 3-2 à Brest et lance bien sa saison

    Brest-OM : grande première pour Balerdi, un trio offensif Thauvin-Benedetto-Radonjic… Le onze de départ olympien

    Ligue 1 : Brest n’a qu’un seul défenseur axial pour défier l’OM



    SOURCE: https://www.w24news.com

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    [gs-fb-comments]

    [comment-form]

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]