Actualité mondiale – FR – Dépakine: « La responsabilité de l’Agence nationale du médicament est claire », avocat des victimes

0
7

L’ANSM vient d’annoncer sa mise en examen dans l’affaire du médicament responsable d’anomalies foetales. Pour Charles Joseph Odin, l’agence et le laboratoire n’ont pas averti les femmes enceintes « assez tôt » des risques liés au Depakene

L’Agence nationale du médicament et des produits de santé (ANSM) a été mise en examen ce lundi 9 novembre pour blessures et homicide involontaire coupable suite à une négligence dans l’affaire Depakine, a annoncé l’ANSM dans un communiqué, «Dans ce dossier Dépakine, la responsabilité de l’ANSM est claire», estime sur le site Internet franceinfo Charles Joseph-Oudin, avocat de l’Association des parents d’enfants atteints du syndrome anticonvulsivant

« D’un point de vue administratif, cela a fait l’objet d’une décision en juillet 2020 et un ANSM a été reconnu coupable. La faute de l’Etat a été identifiée ainsi que l’erreur du laboratoire donc la mise en accusation et la responsabilité pénale de celui-ci, c’est clair, c’était une décision attendue », explique Charles Joseph Odin, l’avocat attend un procès. Deepakin est génial « dans quatre à cinq ans », car nous avons un excellent essai de courtier.

L’idée n’est pas de rechercher les responsabilités individuelles des anciens directeurs, mais de montrer que l’agence, l’organisation, n’a pas réussi à surveiller le produit et est donc coupable de blessures et d’homicide involontaire coupable.

L’Agence nationale du médicament et des produits de santé nous assure qu’elle «travaille depuis plusieurs années pour réduire l’exposition au valproate [la molécule qui forme le dipacène] chez les femmes en âge de procréer.» Pour Charles Joseph Odin, «Le laboratoire et l’agence de santé n’ont pas informé les femmes suffisamment tôt des risques. Associée à la prise de ces médicaments elle fait l’objet des décisions de jugement de juillet 2020 à l’encontre de l’Agence de santé et fait l’objet d’actions en cours contre le laboratoire Sanofi

Les avocats des familles des victimes « demandent au laboratoire et à l’Etat de mettre en place des procédures d’indemnisation rapides, efficaces et complètes pour les victimes »

Le scandale Debakin: l’Agence nationale de sécurité des médicaments a annoncé qu’elle avait été inculpée de « meurtre forcé »

Gestion gouvernementale du virus Corona au cœur de l’été, a accusé Sanofi, Deodonnier banni de Facebook et Instagram a rapporté lundi 3 août

L’affaire Depakin: Sanofi accusé d’homicide involontaire coupable « une grande victoire » pour les familles des victimes

Effets de Depakin sur le fœtus: Sanofi annonce un verdict de culpabilité d’homicide involontaire coupable

Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé, valproate de sodium, anticonvulsivants, Sanofi

World News – AR – Dépakine: «La responsabilité de l’Agence nationale du médicament est claire», estime les avocats des victimes



SOURCE: https://www.w24news.com/news/actualit-mondiale-fr-dpakine-la-responsabilit-de-lagence-nationale-du-mdicament-est-claire-avocat-des-victimes/?remotepost=552410

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici: EBENE MEDIA TV

Vidéo du jour:

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]