Voici les 10 pays dans le monde qui n’ont pas d’armée

0
39

10. Îles Marshall

Voir les images dans l’appli et economisez jusqu’à 80% de dataLa seule force permise sur cet état de Micronésie est une unité de surveillance maritime pour la sécurité intérieure. Cette unité n’est munie que de simples armes de poings, et ne possède qu’un bateau de patrouille, le Lomor. Dans le cadre du pacte de libre association, la défense de l’atoll est assurée par les États-Unis.

9. Palaos (Palau)

Voir les images dans l’appli et economisez jusqu’à 80% de dataOn est ici dans le même cas que les îles Marshall : situées en Micronésie, les îles des Palaos n’ont pour seules forces armées autorisées que la police, qui comprend une unité de surveillance maritime de 30 hommes pour la sécurité intérieure. Équipée d’armes légères et d’un bateau Pacific-class patrol boat, le PSS President H.I. Remeliik, cette unité ne peut pas assurer la défense du pays en cas d’attaque armée. Ainsi, en vertu du pacte de libre association, les États-Unis s’occupe de leur défense.

8. Les Samoa

Voir les images dans l’appli et economisez jusqu’à 80% de dataDepuis la fondation du pays, aucune armée n’a été créée. Il existe cependant une petite force de police ainsi qu’une unité de surveillance maritime pour la sécurité intérieure. Cette dernière n’est pas lourdement armée et possède une embarcation de patrouille (comme les pays précédents). Conformément à un pacte de 1962, la Nouvelle-Zélande a la responsabilité de la défense des îles Samoa.

7. Les Tuvalu

Voir les images dans l’appli et economisez jusqu’à 80% de dataCe pays qui ne compte que 12 000 habitants environ n’a pas d’armée. On est dans le même cas que les pays précédents avec une force policière infime et un bateau de patrouille maritime.

6. Le Vatican

Voir les images dans l’appli et economisez jusqu’à 80% de dataLa sécurité du Vatican est assurée par la Garde suisse pontificale (constituée de 110 gardes) qui est une unité appartenant au Saint-Siège, et non à la Cité du Vatican. Il n’y a pas accord de défense avec l’Italie, car cela violerait la neutralité du Vatican, mais de façon informelle l’armée italienne protège la Cité du Vatican. La Garde Palatine et la Garde Noble ont été abolies en 1970.

5. Nauru

Voir les images dans l’appli et economisez jusqu’à 80% de dataL’Australie a charge de défendre Nauru selon accord officieux (via des liens forts) entre les deux pays. Cependant, ce petit État insulaire d’Océanie possède une police armée relativement importante et une police d’appoint pour la sécurité intérieure.

4. Les Îles Salomon

Voir les images dans l’appli et economisez jusqu’à 80% de dataCe pays situé proche de la Papouasie-Nouvelle-Guinée détenait une force paramilitaire jusqu’à ce qu’un lourd conflit ethnique survienne entre 1998 et 2006 et dans lequel l’Australie, la Nouvelle-Zélande et d’autres pays du Pacifique sont intervenus pour rétablir l’ordre. On y trouve cependant une large force de police et une unité de police maritime munie de 2 bateaux de patrouille. La sécurité des Îles Salomon est assurée par la RAMSI (Regional Assistance Mission to Solomon Islands).

3. Liechtenstein

Voir les images dans l’appli et economisez jusqu’à 80% de dataLe petit pays a aboli son armée en 1868 car il la jugeait trop coûteuse. Une mobilisation des citoyens majeurs âgés de moins de 60 ans est possible seulement en temps de guerre. Cette situation ne s’est jamais produite. La Principauté du Liechtenstein emploie tout de même une unité spécialisée pour maintenir la sécurité et la loi à l’intérieur de son territoire.

2. Grenade

Voir les images dans l’appli et economisez jusqu’à 80% de dataGrenade, un Etat des Antilles, n’a plus de forces terrestres depuis 1983 en raison de l’invasion menée par les Américains cette année là. Une unité de service spécial paramilitaire permet de garder la sécurité intérieure. La défense du pays est du ressort du Regional Security System.

1. Andorre

Voir les images dans l’appli et economisez jusqu’à 80% de dataLa défense du pays est assurée par la France ou l’Espagne, sur demande. En plus de la police locale, il existe une petite unité d’intervention appelée GIPA (Grup d’Intervenció Policia d’Andorra) qui est chargée de missions de contre-terrorisme et de libération d’otages.


SOURCE: https://www.w24news.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]